« Guess who’s going to spend the least amount of time holiday shopping this year? | Main | Bleach and hockey in Québec »

November 29, 2010

Comments

Feed You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Quebecois don't need a special occasion to flirt with the payroll.

Je pense que les Québécois ont moins besoin des party de bureau pour se défouler parce qu'ils savent lâcher leur fou à l'année longue.

La différence ne se limite sans doute pas aux partys de bureau. On délaisse aussi les fêtes de famille au profit de repas entre amis. Comme l'a dit Paul, les Québécois fuient les obligations pour s'entourer des gens qu'ils aiment vraiment.

I'd say that Quebecois are better with after-parties...

Un party de bureau est une trop grande occasion de sauter la clôture.

The comments to this entry are closed.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner